CONCHITA WURST OU L’HOMME 2.0

Le 21 juillet 1969, Neideologieil Armstrong était célébré car il était le premier homme à marcher sur la Lune. Le 8 octobre 2014, le chanteur Conchita Wurst est célébré, devant le Parlement européen, pour s’être simplement exposé devant une foule l’idolâtrant en raison du symbole européen qu’il représenterait à lui tout seul.

Conchita Wurst est célébré comme l’Homme 2.0, l’Homme de type nouveau que souhaite élaborer l’idéologie du même prônée par l’Union européenne. L’idéologie nazie vénérait le type aryen, l’idéologie soviétique adulait l’ouvrier crasseux et sculpté par le travail et l’idéologie égalitariste – l’idéologie du même – adore le Hen*. Bien que cette dernière idéologie se démarque des deux premières en étant pas un moyen pour commettre des crimes contre l’humanité, ce parallèle est pertinent en ce que tous les régimes totalitaires visent à l’émergence d’un Homme de type nouveau – fruit de leur idéologie – qu’ils placent sur un piédestal. Il est donc intéressant de scruter de plus près ce nouvel Homme afin de saisir toute la substance du système idéologique actuellement ambiant.

Conchita Wurst a été invité pour chanter devant le Parlement européen par des députés afin de lutter contre les discriminations comme l’a déclaré la députée européenne du groupe des verts Ulrike Lunacek laquelle est à l’initiative de l’invitation (« J’espère que le concert sera un message contre les discriminations »). En clair, le concert de Conchita Wurst n’est qu’un prétexte cachant la vraie raison de ce spectacle, à savoir l’exhiber en tant que modèle du Hen. Il ne s’agit donc pas de célébrer le chanteur pour son talent, mais de le célébrer pour ce qu’il représente en tant qu’image fantasmée.

L’idole Conchita Wurst (donc en tant qu’image fantasmée et non en tant que ce qu’il est réellement) est l’archétype de ce que souhaiterait forger en nous l’idéologie du même : de par son statut de symbole européen (au sens idéologique du terme et non culturel) pêché à l’Eurovision, il est déraciné et donc intemporel et universel car échappe à tout contexte culturel qui l’inscrirait dans le temps et dans l’espace. De par sa barbe ajoutée à son travestissement, il est asexué car n’est pas à la fois homme et femme (contrairement à Hermaphrodite) mais n’est ni homme ni femme. Le Conchita Wurst que l’Union européenne célèbre n’est pas multi-faces mais plutôt vidé de toutes les particularités naturelles et de toutes les singularités culturelles qui avaient pour fonction de le forger. Conchita Wurst, en tant qu’image, est encensé car il est le mandataire et le porte-drapeau de l’idéologie libérale-libertaire souhaitant faire sauter toutes ces limites vues comme oppressives.

À travers cette icône du système est célébrée la construction individuelle au-delà de tout ce qui est censé nous séparer aux yeux des libéraux-égalitaristes et donc créer des inégalités et des conflits (la culture, le sexe, l’orientation sexuelle,…). Pour les égalitaristes, la tolérance ne trouvera pas satisfaction dans l’altérité mais dans la mêmeté. L’émancipation ne peut pas avoir lieu dans la transmission de l’héritage mais dans la négation du temps et de l’espace. À travers Conchita Wurst, c’est un mélange de Hen et de self-made-man qui est célébré. Il paraît que c’est le Progrès. En tout cas, avec une idole pareille, le capitalisme a de beaux jours devant lui…

* Hen : Pronom personnel utilisé pour désigner le genre neutre en suédois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s